AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

NOUVEAU SUJETRÉPONDRE AU SUJET
 

 I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)

Aller en bas 
AuteurMessage
James Barnes
winter soldier › steel arm
James Barnes
› pseudo sur le net : diatypose (nicolas). › célébrité : sebastian stan. › crédits : diatypose (avatar, signature) bad ending (crackship). › date d'inscription : 14/08/2019 › dollars en poche * : 146
› nom de code : the winter soldier. › âge : trente ans physiquement, mais réellement environ cent ans. › race : humain (cyborg). › statut civil : célibataire, compliqué. › profession : justicier, en cavale, vivant de petits boulots rapides.
› capacités, pouvoirs, équipement : I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) 190813074002319316

(athlète de haut niveau) suite à son entraînement pour la seconde guerre mondiale, il a une agilité et une rapidité exceptionnelles, qui dépassent l’entendement, probablement dues aux expériences qu’on a pu lui faire. (assassin de renom) quand il était la main de l’hydra, il a été entraîné à devenir un assassin de qualité, fin tireur, et excellent combattant. (bras cybernétique) son bras lui confère des réflexes surhumains et une force exceptionnelle, fait en vibranium, il est capable de parer des balles. il peut également fonctionner sans être rattaché au corps de bucky grâce à des connecteurs neuronaux. ce bras peut envoyer des décharges électriques par le biais de sa paume. (capacités de guérison) ses os sont beaucoup plus résistants que la moyenne, et son corps produit beaucoup moins de toxine de fatigue. de plus il récupère beaucoup plus vite de toutes les blessures qu'on peut lui infliger.

I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Sgql I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Tumblr_nx95c027JA1slxggro7_250 I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) H6j4


I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Empty
MessageSujet: I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)   I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) EmptyDim 18 Aoû - 16:16


i swear i lived



La dure loi du marche ou crève, cela fait déjà bien longtemps qu’il ne connaît plus que ça le soldat. Il doit continuer à sortir, à être prudent et à toujours faire en sorte de ne pas se faire remarquer. Cela le pousse à toujours être vêtu d’un vêtement aux manches longues, d’un gant à la main gauche afin que personne ne puisse remarquer son bras en vibranium. C’est épuisant à la longue de faire attention, de ne jamais pouvoir s’accorder le luxe de souffler ne serait-ce que dix minutes. Constamment sur les aguets, même son sommeil se doit d’être léger, et à force, malgré son organisme amélioré par les scientifiques d’HYDRA, il commence à sentir son corps se tendre, toujours sur la pente raide, prêt à le lâcher au pire des moments. Chaque jour est une lutte, il doit faire en sorte de ne pas se faire attraper, sinon ça signerait sa fin, inévitablement. Et il ne le permettra pas, peu importent les enjeux, il ne peut pas se faire capturer, ce serait revivre les horreurs du passé et ce n’est pas envisageable pour lui, autant se tirer une balle directement.
Alors qu’il arrive péniblement à destination, il sourit et souffle en même temps, le voilà enfin arrivé au New-Jersey, un endroit assez éloigné des mutants qui le pourchassent pour le mettre à mort. Il n’a plus qu’à s’en faire pour la police, et eux, il les connaît bien, il connaît leurs méthodes depuis bien longtemps. Avec le peu d’argent qu’il a pu avoir en faisant des boulots comme livreur à vélo ou en scooter, il se paye une chambre de motel miteuse à vingt dollars la nuit, au moins il pourra tranquillement se reposer, ses faux papiers lui donnant un léger répit. Laissant là son sac à dos avec ses maigres possessions, il n’emporte qu’avec lui le pistolet qu’il a volé à un membre de la police dans sa veste ainsi que deux couteaux planqués dans ses chaussures montantes. Il n’a besoin de rien d’autre de toute manière.
Le soleil se couche dehors, et c’est à ce moment qu’il décide de sortir de sa chambre qu’il entend un cri strident, celui d’une femme, et rapidement suivis d’insultes masculines ainsi que de menaces verbales, puis un coup, qui part et un autre cri, toujours féminin. Il n’écoute que son cœur et décide de courir rejoindre la scène avant de retirer son gant pour venir appliquer son bras métallique sur la nuque d’un des dix hommes pour lui envoyer une décharge électrique pour le tétaniser, suffisante pour qu’il lâche son couteau. Le corps arqué, il se prend désormais un coup de poing dans le plexus solaire, ce qui le plie en deux avant de recevoir un coup de genou dans la mâchoire ce qui le met au sol immédiatement. C’est alors qu’il voit une ombre noire arriver, glissant au sol, dansant avec la pénombre, forme humaine agrémentée d’une chevelure rousse qu’il reconnaît instantanément. Il ne perd cependant pas de temps avant de se lancer à nouveau dans la défense de cette pauvre innocente qui n’a rien demandé de tout ça.


@Natalia Romanova





bleeding out
i'm bleeding out, if the last thing that i do is bring you down i bleed out for you.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia Romanova
Natalia Romanova
› célébrité : scarlett johansson. › crédits : ordinn, astra + wade pour l'icon. › date d'inscription : 21/07/2019 › dollars en poche * : 55
› nom de code : black widow. › âge : 91 ans mais 34 d'apparence. › profession : ancienne membre des avengers.
› capacités, pouvoirs, équipement : Vieillissement ralenti et système immunitaire renforcé.
Experte en arts martiaux (boxe, karaté, kung fu...)
Experte en espionnage (infiltration, observation et analyse de la situation, extraction d'informations, séduction et use d'astuces en tout genre pour arriver à ses fins..)
Tireuse hors pair.
Equipements : émetteur radio, tenue avec cartouches lacrymogènes, émetteur de décharge à haute fréquence, câble, lanceur de flèches empoisonnées et ventouses ainsi que des emplacements pour ses armes (armes de poing et poignard).

I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Empty
MessageSujet: Re: I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)   I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) EmptyMer 28 Aoû - 23:54

L’inaction lui fait perdre raison. Elle a besoin de bouger, de se sentir utile si elle ne veut pas passer sa soirée à ressasser des blessures passées. Alors, elle sort Natasha. Combinaison noire qui se fond parfaitement dans l’obscurité de la nuit, elle a décidé de patrouiller près du quartier qu’elle occupe pour la nuit. S’il y a une chose qui ne changeait pas, c’était la nécessité de bouger constamment. Les autorités avaient d’autres chats à fouetter avec les Sinister Six et la russe était persuadée de ne plus être dans les priorités des policiers de la ville. Mais elle restait méfiante, comme toujours et préférait ne pas rester trop longtemps au même endroit. La nuit, c’était plus facile, elle était plus libre de ses mouvements, la plupart des habitants dormant. L’espionne se déplaça néanmoins avec discrétion, probablement parce que se mouvoir dans le silence était une habitude acquise au fil des années, habitudes dont elle ne se défaisait jamais.

Elle commençait à se dire qu’il ne se passerait rien ce soir-là quand elle entendit un cri. Elle n’était pas très sûre mais elle avait l’impression d’entendre une femme protester, s’opposer à ses assaillants. Alors Natasha se mit à courir vers la scène de crime, ombre élancée et efficace. Quand elle arriva sur les lieux, elle constata avec surprise qu’elle n’était pas la seule héroïne présente. James. Elle ne l’avait plus vu depuis des mois, depuis qu’il avait eu besoin de partir, seul. Elle n’eut pas le temps de ressentir un quelconque soulagement de le voir ici, encore en vie et visiblement en forme, situation qui exigeait une action rapide. Elle balaya la ruelle d’un regard, remarqua la victime au chemisier arraché et en fit des conclusions sordides. Aussitôt, elle passa à l’action. Elle se rua vers l’homme le plus proche, coup de poing qu’elle esquiva facilement avant de lancer son pied dans le ventre de l’assaillant qui a le souffle coupé. Sans plus attendre, elle serre son bras contre la gorge de l’homme, aperçut du coin de l’œil un autre agresseur qui allait vers elle. Elle se retourna brusquement, l’homme sous son emprise recevant le coup qui lui était destiné. Celui-ci s’effondra au sol, étourdi par le coup reçu et par l’étouffement de Black Widow. L’autre agresseur agitait un couteau sous son nez et elle arqua un sourcil, peu impressionnée. Couteau qu’elle fit tomber en attrapant son poignet, elle exécuta une clef de bras parfaite. En se débattant, il les fit tomber mais elle ne lâcha pas sa prise – elle se servit plutôt de ses jambes, l’entourant de ses cuisses alors qu’il se débattait encore. « Surtout, pense à ce qui peut arriver la prochaine fois que tu veux agresser une femme. » qu’elle souffle contre son oreille. C’est alors qu’elle vit un autre homme avancer derrière James, profitant du fait qu’il était occupé avec un autre assaillant. « BARNES, BAISSE-TOI ! » Main tendue, elle visa l’ennemi, balançant une puce chargée de l’électrocuter.




black widow — she is a flower but she isn't soft ; when her petals fall, they hit like bullets ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
James Barnes
winter soldier › steel arm
James Barnes
› pseudo sur le net : diatypose (nicolas). › célébrité : sebastian stan. › crédits : diatypose (avatar, signature) bad ending (crackship). › date d'inscription : 14/08/2019 › dollars en poche * : 146
› nom de code : the winter soldier. › âge : trente ans physiquement, mais réellement environ cent ans. › race : humain (cyborg). › statut civil : célibataire, compliqué. › profession : justicier, en cavale, vivant de petits boulots rapides.
› capacités, pouvoirs, équipement : I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) 190813074002319316

(athlète de haut niveau) suite à son entraînement pour la seconde guerre mondiale, il a une agilité et une rapidité exceptionnelles, qui dépassent l’entendement, probablement dues aux expériences qu’on a pu lui faire. (assassin de renom) quand il était la main de l’hydra, il a été entraîné à devenir un assassin de qualité, fin tireur, et excellent combattant. (bras cybernétique) son bras lui confère des réflexes surhumains et une force exceptionnelle, fait en vibranium, il est capable de parer des balles. il peut également fonctionner sans être rattaché au corps de bucky grâce à des connecteurs neuronaux. ce bras peut envoyer des décharges électriques par le biais de sa paume. (capacités de guérison) ses os sont beaucoup plus résistants que la moyenne, et son corps produit beaucoup moins de toxine de fatigue. de plus il récupère beaucoup plus vite de toutes les blessures qu'on peut lui infliger.

I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Sgql I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Tumblr_nx95c027JA1slxggro7_250 I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) H6j4


I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Empty
MessageSujet: Re: I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)   I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) EmptyMar 17 Sep - 11:45


i swear i lived



La veuve se faufile entre les ennemis, esquive les coups et en donne des qui s’avèrent être fatals à certains. Elle se louvoie à travers les droites et les poings qui volent, elle est magnifique dès lors qu’elle se met à danser, car ses combats s’apparentent plus à de la danse qu’à une véritable bataille. James a toujours été impressionné par les talents de Natasha, cette femme est une force de la nature face à qui il s’incline volontiers, sachant qu’il ne devrait sa vie que grâce aux réflexes surhumains de son bras cybernétique. Alors que la femme exécute un autre combo, un ordre fuse dans les airs : « BARNES, BAISSE-TOI ! » Il était entrain de donner un coup bien placé avec son poing en métal. Il ne réfléchit pas et voue une confiance extrême en son ancienne partenaire, il se courbe avant de voir une petite puce voler et se coller au torse de celui qui arrivait derrière lui, ce dernier tombe au sol, complètement choqué par une décharge électrique. Un regard fugace suffit à dire merci avant que l’affrontement ne redémarre.
James se relève et donne un simple coup sur le crâne de celui qu’il s’occupait, il tombe immédiatement dans les pommes, trop sonné pour faire quoi que ce soit. Le soldat de l’Hiver a toujours été un redoutable combattant. Et cela s’avère être vrai, toujours à l’heure actuelle. Retirant son gant sur son bras cybernétique, il envoie une décharge électrique à son tour à un ennemi vers lequel il s’approche avant de foncer sur un autre en sautant et en donnant une impulsion si forte sur ses genoux qu’il saute au-dessus de lui. Il donne un coup dans le dos de l’homme pour l’envoyer à Romanoff. « Petit cadeau, lui lance-t-il avec un sourire rayonnant aux lèvres. » Il finit par se positionner devant la victime, cette jeune femme probablement traumatisée qui voit deux anciens Avengers se démener pour la sauver. Il ne reste que cinq personnes devant eux, mais ceux-ci sortent des armes à feu. Là ça devient inégal, mais il se met en position agenouillé devant la jeune femme et met son bras devant eux pour faire office de bouclier. « Natasha, ça pue là... » Il  grommelle en sentant les balles fuser, ça commence à être dur de parer tout ce qui arrive, même si sa vitesse surhumaine l’aide à être un bon pare-balle. Pourtant il en suffit d’une qui lui érafle la cuisse, mais il préfère que ça soit lui plutôt que cette pauvre femme qui n’a rien demandé.


@Natalia Romanova





bleeding out
i'm bleeding out, if the last thing that i do is bring you down i bleed out for you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Empty
MessageSujet: Re: I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)   I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I SWEAR I LIVED. (WINTERWIDOW)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ready, aim, fire :: au-delà :: mannheim-
NOUVEAU SUJETRÉPONDRE AU SUJETSauter vers: